OUTILS DE DÉMYSTIFICATION DE LA DÉSINFORMATION

Notre travail est fondé sur les recherches les plus récentes sur la désinformation, la psychologie, la communication scientifique et les réseaux sociaux.

Vous trouverez ci-dessous des études récentes résumées ainsi que des outils de démystification de la désinformation, fournis par l’Institut du droit de la santé de l’Université d’Alberta.

Les individus apprécient les efforts visant à contrer la désinformation

Une étude sur la façon dont le public perçoit la correction de fausses informations en ligne a révélé que la plupart des gens approuvent et apprécient largement cette pratique. En effet, la majorité d’entre eux déclarent non seulement aimer les corrections sur les réseaux sociaux, mais aussi les considérer « comme une responsabilité publique ». C’est une bonne nouvelle pour ceux qui combattent la désinformation – votre travail est apprécié ! (le 26 juillet 2021)

Inciter les gens à prendre le temps de réfléchir à l’exactitude des infos peut aider

De nombreuses études suggèrent que le fait d’inciter les gens à prendre le temps de bien étudier des infos avant de les partager pourrait ralentir la diffusion de fausses informations. La plupart des gens veulent être exacts. Mais, comme l’a montré une étude récente, « les gens partagent souvent des informations erronées parce que leur attention est concentrée sur d’autres facteurs que la véracité ». Trouver des moyens de replacer l’attention vers l’exactitude des données peut augmenter « la qualité des infos que les gens partagent par la suite ». En effet, il semble y avoir une gamme d’incitation à l’exactitude qui peuvent être efficaces dans ce contexte. (le 26 juillet 2021)

Oui oui, démystifier la désinformation fonctionne !

De plus en plus de preuves montrent que démystifier la désinformation a un réel impact. Une récente étude a révélé que ce procédé « améliore le discernement chez le lecteur, de façon plus efficace que la prévention ». Une autre étude a également conclu que la lutte contre la désinformation est efficace, en particulier si l’on utilise un contenu facilement partageable sur les réseaux sociaux, et qui promeut des faits fiables. (le 26 juillet 2021)